Livre scolaire : le ministre explique pourquoi il n’y a pas de pénurie

0
10

C’est la rentrée de tous les défis. Outre les crises sanitaire et économique, l’école algérienne fait également face à une crise de gestion. Ces derniers jours, alors que les élèves s’apprêtaient à entamer la nouvelle année scolaire, une nouvelle pénurie a éclaté. Celle des manuels scolaires, introuvables dans certaines régions du pays.

Toutefois, selon le ministre de l’Éducation nationale, cette crise n’existe pas. C’est ce qu’a affirmé le premier responsable du secteur aujourd’hui, à l’occasion de la journée nationale des enseignants. Selon Abdelhakim Belabed, qui s’est exprimé depuis la wilaya de Tissemssilt, les manuels scolaires sont suffisamment disponibles depuis le 21 septembre, date officielle de la rentrée scolaire 2021.

81 millions de manuels

Le ministre de l’Éducation indique que l’office nationale des publications scolaires avait imprimé pas moins de 81 millions de livres. Un nombre qui est supérieur aux besoins des élèves, affirme le ministre. Ceci dit, le premier responsable ne se penche pas sur la manière dont a été gérée la vente des manuels, ce qui constitue le véritable talon d’Achille de l’opération.

Abdelhakim Belabed explique toutefois que l’office national des publications scolaires a entamé la distribution des manuels sur les centres régionaux et nationaux dès le mois de janvier 2021. Les livres sont arrivés au niveau des établissements scolaires au mois de mars 2021, selon les déclarations du ministre.

Le premier responsable explique aussi qu’aucune directive visant les écoles concernant l’interdiction de la vente des manuels scolaires n’a été émise par son département. Il s’agit, selon lui, d’un renforcement des points de vente en y ajoutant des librairies et des lieux d’exposition. Cela, indique encore Belabed, intervient dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Le ministre conclut en promettant que tous les efforts nécessaires seront fournis pour mettre fin à cette problématique.

Source link

Laisser un commentaire