FLN : Bâadji devant le tribunal de Sidi M’Hamed

0
23

Rien ne va plus pour Abu El Fadl Bâadji et pour le FLN. L’homme fort de l’ex-parti unique en Algérie a été convoqué aujourd’hui, le 05 octobre 2021, par le tribunal de Sidi M’Hamed dans la capitale Alger. Cette convocation s’inscrit dans un contexte de crise interne dont souffre le FLN. Un parti qui est aux portes des élections locales prévues pour le 27 novembre prochain.

Abu Al Fadl Bâadji, le secrétaire général du Front de Libération National, a été convoqué aujourd’hui mardi par le tribunal de Sidi M’Hamed dans la capitale Alger. Une convocation qui fait suite au grabuge qui a eu lieu devant le siège central du parti à Hydra.

Une plainte déposée contre Baadji

La convocation du secrétaire général du FLN intervient suite à une plainte qui a été déposée contre lui par les membres du comité central de son propre parti. Il est à rappeler que le 09 septembre dernier, des centaines de manifestants opposants au règne de Bâadji ont pris d’assaut le siège central du FLN. Une scène indigne d’un parti politique, qui a fait plusieurs blessés.

Une journée après, Bâadji est loin de lâcher. Il qualifie ses détracteurs de « Baltagis » et des « pseudo-militants » qui ont été payés par « certaines parties » pour détruire le siège du parti. Le Secrétaire Général promet de les attaquer en justice et révèle qu’il a déposé trois plaintes au niveau du tribunal d’Alger.

La menace de Baadji a été exécutée, et la justice a fait son travail. « Près de soixante-dix membres du Comité central ont été convoqués à l’effet de se présenter au commissariat de police de Tixeraïne, à Bir-Mourad-Raïs, à Alger », a indiqué le coordinateur de l’instance de coordination du FLN, Mohammed Issaâd.

La convocation de Bâadji aujourd’hui constitue donc un nouveau rebondissement au sein du FLN. Un coup dur pour l’ex-parti unique dont la crise s’allonge alors qu’il est à moins de deux mois des élections locales programmées pour le 27 novembre prochain.

Source link

Laisser un commentaire